Le sceau d’eau

C’est en venant en Afrique que l’on peut prendre conscience de l’importance de certains éléments qui nous sont presque banale au Québec.

Par exemple, l’eau!! On peut tout de suite oublier de prendre une bonne douche chaude en revenant du travail. L’eau qui sort des tuyaux est tellement glacée qu’elle me coupe le souffle à tout coup. Et cela c’est, si l’eau courante fonctionne. Bien sûr, il y a une installation de salle de bain avec un évier, une toilette et une pomme de douche dans ma famille. Mais je peux compter sur les cinq doigts de ma main les fois où j’ai pris une douche avec de l’eau qui sort du mur. Alors, depuis le début, je me suis habitué au lavage du corps avec un sceau.  Comment est-ce que l’on remplit ces seaux???

On s’arrange comme on peut!! La première façon est que, lorsque nous avons la chance de voir apparaître l’eau courante, c’est la folie dans la maison. Tout le monde s’affaire à remplir tous les contenants possibles. Deux personnes sur le robinet de la cuisine, deux autres sur la douche et les autres acheminent les contenants à destination. Ensuite, après avoir participé à cette course et m’être assuré que tous les contenants sont bien remplis, je prends mes accessoires de douche et je file dans la salle de bains. J’ouvre le robinet et … pas de chance, l’eau est déjà repartie…

La deuxième façon est que, lorsque les réserves d’eau commencent à s’épuiser, et qu’une bonne pluie torrentielle s’abat sur le village, tout le monde court à l’extérieur pour placer les sceaux de façon à ce qu’ils se remplissent. Alors on se lave avec une bonne eau tombant du ciel!

Et finalement, la troisième façon est que, si les deux premières ne se produisent pas, les enfants partent chacun avec deux gros bidons les remplir à environ 30 minutes de marche de chez nous.

Alors voilà comment ma relation avec l’eau est devenue beaucoup plus importante pour moi. Heureusement, dans le village où nous sommes, nous avons toujours accès à l’eau que ce soit d’une façon ou d’une autre. Il y a beaucoup d’autres endroits ici où ce n’est pas aussi facile. C’est pourquoi maintenant j’apprécie énormément cet élément de la nature!!

Témoignage de Marie-Lou Bouchard Gauvin

Publicités

À propos de Micro-Recyc-Coopération

Entreprise d'économie sociale qui recycle les vieux ordinateurs fonctionnels au Québec pour en faire bénéficier les écoles universités des pays défavorisés du sud (Afrique, Cuba, Haïti)

Publié le juillet 10, 2012, dans Cameroun stage, Témoignages, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :