Archives de Catégorie: Communiqué de presse

Micro recyc présent à AYITI LA !

Micro Recyc à l'évenement AYITI LA !

Micro Recyc à l’évènement AYITI LA !

Dans le cadre de l’événement AYITI LA,  Micro Recyc tiendra un kiosque et un atelier causerie sur nos interventions en Haiti dans le domaine de l’informatisation des écoles et dans la mise en place d’un centre de savoir. Également au programme: l’intervention de notre collaborateur Fabian Rodriguez spécialiste du logiciel libre qui nous partagera son expérience de terrain. Nous présenterons à cette occasion un diaporama de nos actions ainsi qu’une vidéo que Fabian a réalisé juste après le séisme.

En résumé:
Quoi: atelier causerie de partage d’éxpérience sur:
– l’informatisation des écoles en Haiti,
– l’implantation d’un centre de savoir
– le logiciel libre
– l’espoir, le dynamisme haitien, la jeunesse…
Quand: Dimanche 11 janvier de 18h30 à 19h30
Oû: à la La TOHU
C’est combien: gratuit et ouvert à toutes et tous !

Ayiti la est un événement de commémoration du 5ieme anniversaire du séisme en Haiti. Souvenez vous ca se passait le 12 janvier 2010 ou un séisme de magnitude 7 frappait la capitale de Port-Aux-Princes et ses environs causant la perte de milliers de vies. Pour ne jamais oublier la Maison d’Haïti et la TOHU organisent trois jours d’activités de commémoration qui se tiendront à la TOHU, et qui ont été mises sur pied par plus de quarante groupes, organismes et artistes.

kiosque Micro Recyc: le dimanche 11 en soirée et le lundi 12 janvier de 12h à 17h. De plus c’est gratuit alors venez en nombre !
La programmation complète d’Ayiti la est à découvrir ICI

Contact & infos: Franck Billaud – 514 227 5776 – franckbillaud@microrecyccoop.org – info@microrecyccoop.org – microrecyccoop.org

5@7 atelier de création et causerie: « Donnez une deuxième vie à votre ordinateur et votre vélo »

LOGOS communiqué 2Montréal, le 3 novembre 2014 – Votre vélo et votre ordinateur commencent à vieillir, mais fonctionnent toujours? Découvrez comment ils peuvent être mis en valeur et changer des vies au Sud. Dans le cadre des Journées québécoises de la solidarité internationale, Micro-Recyc et Cyclo Nord-Sud invitent les citoyennes et les citoyens à un atelier de création à partir de pièces d’ordinateurs et de vélos recyclés, précédé d’une causerie sur le thème de la récupération.

La causerie mettra en lumière comment un ordinateur et un vélo, même s’ils sont vieux ou désuets, peuvent être d’une grande utilité dans les pays du Sud en facilitant l’éducation et l’autonomisation des populations moins nanties. L’atelier de création, de boucles d’oreilles, colliers ou portes-clés, quant à lui, est une façon agréable, simple et ludique de revaloriser des objets inutilisés.

La rencontre aura lieu au Café l’Artère situé au 7000, avenue du Parc, Montréal (métro Parc).

  • Accueil : 17 h 30
  • Causerie : 18 h
  • Atelier de création : 19 h

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) organise les Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI) du 6 au 16 novembre, dix jours au cours desquelles une dizaine d’activités au programme permettent de s’informer sur les enjeux actuels de la solidarité internationale.

Micro-Recyc facilite l’accès, le transfert et l’appropriation des technologies de l’information et de la communication (TIC) afin d’améliorer l’autonomisation des populations désavantagées.

Cyclo-Nord-Sud récupère les vélos inutilisés au Nord et les expédie aux communautés défavorisées du Sud afin qu’ils servent d’outils de développement.

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale (l’AQOCI) regroupe 69 organisations de 13 régions du Québec qui œuvrent, à l’étranger et localement, pour un développement durable et humain.

Source : Lucie Poulin, coordonnatrice aux communications
communication@cyclonordsud.org – 514 843-0077

logo_MRC_rvb bdÀ propos de Micro-Recyc-Coopération

Micro-Recyc est un organisme de coopération internationale et d’économie sociale basé au Québec et actif depuis 2003. Si au départ il s’agissait uniquement d’envois d’ordinateurs, les choses ont évoluées avec l’installation de classes informatiques dans les établissements d’enseignement des pays du sud, ainsi que la mise en place de centres de savoir, avec un objectif commun : faciliter l’éducation et l’autonomisation des populations défavorisées avec l’outil informatique. Ce dernier point implique un appui en formation et encadrement. Le simple fait de savoir utiliser un ordinateur peut changer beaucoup de choses pour un individu; d’où notre vision qui est de : valoriser l’humain par les TIC.

Classe informatique en Haiti

Classe informatique en Haiti

Notre mission
Faciliter l’accès, le transfert et l’appropriation des TIC afin d’améliorer l’autonomisation des populations désavantagées.

Le double impact de Micro-Recyc
1) Formation / éducation
Au Québec : nous permettons à des jeunes de pouvoir se former comme technicien informatique et ce sont ces jeunes Québécois qui préparent le matériel des écoles du Sud
Au Sud : les élèves peuvent s’approprier l’outil informatique facilitant leurs études.
2) Écologie / environnement
Au Sud et au Nord : Prolonger la vie des TIC évite de remplir les sites d’enfouissement
Au Québec : Micro-Recyc sensibilise la population aux bienfaits du réemploi des TIC

Micro-Recyc en chiffres
13 560
ordinateurs et écrans réutilisés, ce qui représente :
195 tonnes de e-déchets sauvés des dépotoirs et sites d’enfouissement
450
Organisations bénéficiaires dans l’éducation et le communautaire
50 000 Individus bénéficiaires
10 pays d’intervention (Burkina, Cameroun, Cuba, Haïti, Gabon, Madagascar, Niger…)

Nos services
· Fournir du matériel informatique
· Mise en place d’espaces informatiques
· Mise en place de centres de savoir et de valorisation
· Formation et appui technique
· Stages en local et à l’international


Site internet : www.MicroRecycCoop.org
Contact : info@microrecyccoop.org
Facebook/microrecyc & Linkedin

7000, avenue du Parc, local 103 – Montréal, Québec, H3N 1X1
Téléphone : 514 227-5776 – Télécopieur : 514 227-0020

À propos de Cyclo Nord-Sud

LogoCNS_slogan_FR_noir_br

En 15 ans, Cyclo Nord-Sud a développé une expertise exemplaire en solidarité internationale. Au Sud, l’organisme a développé, en collaboration avec des organismes locaux, des projets vélo dans 18 pays d’Afrique et d’Amérique latine qui favorisent la mobilité, la responsabilité citoyenne, l’autonomisation des femmes et le financement d’initiative en santé et en éducation dans les communautés. Au Nord, Cyclo Nord-Sud favorise la récupération de biens encore durables en sensibilisant et en engageant les citoyens de tous âges.

Vélos Cyclo Nord Sud pour des élèves en Haiti

Vélos Cyclo Nord Sud pour des élèves en Haiti

Chaque année, une soixantaine de collectes aux quatre coins du Québec et en Ontario permettent d’amasser près de 4 000 vélos. En 15 ans, c’est plus de 730 collectes de vélos qui ont été organisées bénévolement totalisant 50 000 vélos.

La mobilité est un élément crucial pour les populations démunies. Elle leur permet d’améliorer leur productivité personnelle, ce qui fait souvent la différence entre la misère et un niveau de vie décent. Écologique, performant, peu coûteux et facile d’entretien, le vélo est un véhicule idéal au Sud : pour aller au travail ou à l’école, au marché vendre les produits de la ferme, pour avoir sa propre microentreprise comme un service de bicy-taxi ou de livraison de marchandises, pour se rendre à la clinique de santé, etc. Il est utilisé par, en moyenne, cinq à dix personnes, c’est donc toute la communauté qui en profite.

Donner un vélo est un geste solidaire qui permet de transformer nos ressources inutilisées au Nord en trésors inestimables pour les gens du Sud. Selon une étude réalisée par Vélo Québec, il se vend près de 550 000 vélos annuellement au Québec, qui sont abandonnés en moyenne après 5,5 années pour des raisons de taille ou de style alors qu’ils peuvent encore rouler des centaines de kilomètres. Cyclo Nord-Sud permet ainsi à des milliers de vélos d’être détournés des sites d’enfouissement pour avoir une deuxième vie au Sud pouvant aller jusqu’à vingt ans.

Sans prétention, mais poursuivant de grands idéaux, Cyclo Nord-Sud promeut des valeurs de justice sociale et de respect de l’environnement, un vélo à la fois. Son action concrète donne des résultats tangibles, au Nord comme au Sud.

La force vive de Cyclo Nord-Sud, c’est plus de 1000 membres cotisants, 500 bénévoles et 3 500 donateurs de vélos annuellement.

Site internet : www.cyclonordsud.org
Contact : info@cyclonordsud.org
Facebook/cyclonordsud
8717, 8e Avenue, Montréal, Québec H1Z 2X4
Téléphone : 514 843-0077 – Télécopieur : 514 270-9190

 

 

Et si on transformait nos vieux ordinateurs en… Bijoux !?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Venez découvrir la nouvelle session de printemps des ateliers Eco-Tic-Chic ou vous apprendrez à créer vos propres bijoux à partir de vieux ordinateurs. Une série thématique de 5 ateliers sera proposée du 5 avril au 3 mai pendant laquelle vous y découvrirez tout ce qu’il faut pour faire vos bijoux. Vous pourrez créer de magnifiques colliers, bracelets et boucles d’oreilles, Mais surtout ce que vous ferez sera une création unique (tout comme vous). De plus vous avez une enseignante pour vous montrer le maniement des outils mais aussi tous les trucs et astuces à savoir. Enfin ce que nos participantes apprécient par-dessus tout c’est l’ambiance conviviale et décontractée qu’il règne dans les ateliers.

La beauté de la chose c’est de créer tout en recyclant autrement dit, les ateliers Eco Tic Chic sont une activité écologique et sensibilisatrice. En effet tout en créant vous évitez à tous ces déchets électroniques de polluer l’environnement et autant dire qu’il y a de quoi en matière de e-déchets, On a bien souvent en tête ces épouvantables images d’enfants qui trainent dans les grandes décharges à ciel ouvert pour ramasser des déchets en espérant les revendre.

Eco-Tic-Chic c’est une initiative de l’organisme d’économie sociale Micro-Recyc-Coopération qui donne une seconde vie au vieux matériel informatique pour en faire bénéficier les populations défavorisées. Priorisant le réemploi des ordinateurs usagers Micro-Recyc remet à neuf ces derniers pour les envoyer dans les écoles en Haïti en Afrique… Mais qu’arrive-t-il lorsque ces vieux ordinateurs ne fonctionnent plus? Raison pour laquelle Micro-Recyc tient à sensibiliser le public en proposant des ateliers créatifs démontrant que des solutions existent et que chacun peut faire sa part !

Le temps est donc à l’action mais aussi à la création, Raison de plus pour venir participer aux ateliers Eco-Tic-Chic, Ainsi vous vous ferez plaisir tout en posant des gestes concrets pour l’environnement pas belle la vie ?

Venez découvrir les différentes formules proposées (à l’unité, session de 5 cours, cours spéciaux…), avec des tarifs attractifs.

Les outils sont fournis. Inscription et renseignements sur : Ecotichic.wordpress.com; Tél : (514) 227-5776

Création d’un centre de savoir et de valorisation

Communiqué de presse (pour diffusion immédiate).

drapeau_francophonie_hd1L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a sélectionné le projet de création de centre de savoir et de valorisation au Cameroun et en Haïti proposé par l’organisme Micro-Recyc-Coopération. Ce dernier a été retenu  dans le cadre du 20e appel à projets pour la production de contenus ou d’applications francophones numériques. Les Technologies de l’Information et des Communications (TIC) seront mises au service de l’humain pour permettre aux agriculteurs / trices et artisans, de faire savoir leur savoir faire, tout en accédant à des informations contribuant à améliorer leur quotidien (privé et professionnel).

L’OIF par le biais de son programme des Inforoutes financera le projet pour un montant de 201 600 Euros sur une durée de 2 ans. Le projet débutera en 2013 au Cameroun pour se poursuivre en 2014 en Haïti.

Constat et déclencheur du projet

C’est bien souvent le manque d’accès à l’information, associé à une isolation géographique, qui fragilisent les acteurs livrés au bon vouloir des acheteurs fixant les conditions du marché (prix, délai, etc.). Le café est un exemple représentatif, ajoutons à cela le nombre impressionnant d’intermédiaires  qui vampirisent la chaine pour la revente. Cette situation induit également la problématique associée à l’usage de pesticides et la dépendance aux produits chimiques affaiblissant les sols…

A- Centre de savoir-faire

Il s’agit de mettre en place une structure physique (le centre) et virtuelle (site et réseaux internet) pour autonomiser les communautés rurales à travers les technologies de l’information (TIC) dont l’objectif est d’améliorer significativement les conditions de vie des populations impliquées. Cette démarche prendra aussi ses racines dans  le partage des informations et  l’enrichissement du savoir à partir des connaissances acquises et transmises au fil des générations autour d’une langue commune : le français.

B- Centre de valorisation (le  faire-savoir)

Le centre de valorisation vise à promouvoir et faire savoir l’artisanat, l’agriculture entre les pays concernés et aussi auprès d’un public élargi, permettant de favoriser des débouchés commerciaux bien au-delà des frontières locales ou du pays. L’objectif est de pérenniser la démarche mais aussi de donner une visibilité nationale et internationale aux acteurs ainsi qu’à leurs réalisations. Enfin il s’agit de mettre en lumière des talents qui ne bénéficient en général d’aucune visibilité.

Les défis à relever

L’implication des bénéficiaires, l’autonomisation financière des centres ainsi que la mise en réseau locale et internationale constituent de véritables défis à relever, Toute l’énergie sera consacrée au bon fonctionnement du projet, Mais surtout Micro Recyc fera en sorte que toutes les actions mises en œuvre ou encore les choix technologiques puissent guider et servir pour des projets similaires, menés dans d’autres régions de la Francophonie.

L’inspiration

Inspirée des centres de savoir en Inde, Micro Recyc a cherché sur internet tout ce qui se rapportait à cette expérience, Malheureusement nous avons trouvé très peu d’informations sites internet vidéos reportages illustrant ces expériences.

Raison pour laquelle Micro-Recyc réactualisera l’idée et communiquera autant sur le partage de la mise en œuvre que sur la concrétisation finale même du projet priorisant ainsi la pédagogie et les solutions expérimentées. Ainsi il sera légué bon nombre d’informations techniques (comme l’utilisation de logiciels libres pour la création de site) permettant la mise en œuvre d’expériences similaires dans la francophonie.

Site internet www.microrecyccoop.org – info@microrecyccoop.org