Archives du blog

Un grain de sable à la fois

On nous l’a dit et répété à chacune des formations pré-départ du programme Québec Sans Frontières: nous ne partons pas changer le monde. Le but est d’abord de se voir initiés à la coopération internationale, de former une jeunesse plus ouverte sur le monde, qui peut-être prendra la relève dans ce domaine.

D’ailleurs, nous l’avons rapidement constaté, alors que le jour de notre arrivée sur le lieu du stage, un homme nous faisait remarquer ceci : nous amenons des ordinateurs, une bibliothèque, des activités culturelles. D’accord. Mais il faut que les gens mangent d’abord.

Ce vieil homme avait raison.

En effet, dès le départ, un constat s’est imposé : nous n’avons pas les outils pour changer la vie des Camerounais du petit village de Mbouroukou. Encore moins le monde.

En vérité, aussi kitsch que cela puisse sonner, l’expérience de coopération apporte indéniablement davantage à celui qui part aider qu’à celui qui reçoit cette aide. Un été en Afrique, c’est probablement le plus précieux cadeau qu’on aurait pu m’offrir. « Ça change la vie », comme le dit ma compagne de stage, Diana.

Il n’en demeure pas moins qu’après tout, changer le monde, cela ne signifie pas nécessairement tout virer à l’envers. Ce qui m’amène à l’histoire du grain de sable dans le désert. Si un homme va dans le désert et ne déplace qu’un seul grain de sable, le monde sera différent après son passage. Ne peut-on pas dire qu’il aura ainsi changé le monde?

Le sourire d’un agriculteur qui vient de toucher pour la première fois à un ordinateur, ou encore la fierté des enfants lorsqu’ils reçoivent des encouragements, c’est peut-être ça notre grain de sable à nous.

Peut-être est-ce simplement cela, faire de la coopération internationale: changer le monde, un grain de sable à la fois

Témoignage de Laurence Campeau

Publicités

Photos de la 3ieme formation QSF

Ce samedi  21 janvier se déroulait dans les locaux de Micro-Recyc la troisième formation pour les stagiaires du programme Québec Sans Frontières. Au programme il y avait un cour animé par Étienne Dion Marcil qui est l’accompagnateur du groupe sur le démontage d’un ordinateur, avec des explications sur les principaux composants contenus dans une unité centrale. Lors du week end d’ autres aspects ont été évoqués comme la transmission des connaissances, le dimanche la formation s’est poursuivie dans les locaux d’Oxfam…  Ci dessous les photos de la formation animée par Étienne avec en prime une photo de groupe (sous l’œil bienveillant de Nelson Mandela).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des nouvelles du projet QSF

Ça y est on les a nos candidats ! Nos six stagiaires ont été sélectionnés et ont même commencé leur formation. Cette belle équipe aura l’immense privilège d’aller en 2012 au Cameroun pour aider les jeunes populations locales et les agriculteurs à  s’approprier l’outil informatique. Le stage se déroulera en 2012 à partir de mai dans un centre communautaire du village de Mbouroukou-Mélong pour une durée de 70 jours. Plusieurs objectifs sont associés au projet parmi lesquels: la promotion des TIC (Technologies de l’Information et des Communications) comme moyen de développement local auprès des populations visées, l’élaboration d’outils de formation adaptés aux besoins des populations visées, animation du centre et formation des membres dans l’utilisation de l’outil informatique… L’idée en toile de fond est de contribuer à réduire la fracture numérique entre le Nord et le Sud.

Notre équipe de stagiaires aura pour mission de poser les  fondations du projet. Le groupe est composé des stagiaires suivants: Antoine Beaulieu, Hattie Champagne, Diana Mora, Laurence Campeau, Vanessa Gagné-Babin, Marie-Lou Bouchard-Gauvin, le groupe sera encadré par Étienne Dion Marcil qui est l’accompagnateur, enfin le projet sera piloté depuis Montréal par Anna Ginet Bazinet qui est l’adjointe au programme Québec Sans Frontières.

Micro-Recyc-Coopération – tél : (514) 227-5776 – info@microrecyccoop.org – site internet