Archives du blog

Recycler ou Réutiliser, quelle différence cela fait-il ?

Matériel informatique réutilisé par Micro Recyc Coopération au Québec pour équiper une école en Haïti

Matériel informatique réutilisé par Micro Recyc Coopération au Québec pour équiper une école en Haïti

 

Nous sommes de plus en plus nombreux à connaître la fameuse règle des 3R, Réduire – Réutiliser – Recycler, une base pour la gestion durable des matières résiduelles. Elle se décline parfois sous la forme 3RV, en ajoutant la Valorisation à la stratégie.

Réduire, c’est d’abord minimiser la consommation de biens ou d’énergie à la source pour que moins de déchets risquent d’être produits au final. Réutiliser, c’est réemployer des produits qui ont encore du potentiel d’utilisation et n’ont pas à être considérés comme déchets. Enfin recycler, c’est récupérer les matières premières contenues dans le produit en fin de vie pour recréer de nouveaux produits par la suite.

Le recyclage est bien sûr une démarche bénéfique car il évite la production de nouvelles matières premières et réduit les pollutions de décomposition mais il doit n’être utilisé qu’en dernier recours. Pourquoi ? Car recycler génère très souvent une perte de ressources, la matière recyclée est bien moindre par rapport à la quantité de matière recyclable à l’origine, et le processus utilise une quantité d’énergie considérable avec le tri, le transport, la transformation et la production de nouveaux produits.

Avant le recyclage, il faut donc considérer la réutilisation. Ce qui est réparable devrait continuer à être utilisé, devrait être conservé dans un cycle de vie et ne pas devenir un déchet.

Photo, source: www.glougloutons.com

Photo: glougloutons.com

Prenons un exemple simple : les bouteilles en verre. D’un côté, nous avons une politique de recyclage simple avec une collecte de bouteilles dans de grands conteneurs disposés dans les rues. Lorsque la bouteille est jetée, elle se casse dans le conteneur et ne reste donc que des morceaux de verre ; les morceaux seront triés, nettoyés, fondus en pâte de verre puis seront reconditionnés en nouveaux objets contenant du verre. D’un autre côté, la politique sera celle de bouteilles consignées à retourner dans les magasins, et donc de réutilisation. Le consommateur rapporte sa bouteille, elle sera nettoyée puis réemployée sans transformation. Le cycle est évidemment plus court, la bouteille conserve sa valeur et ne devient plus un déchet dont le traitement nécessite une utilisation excessive d’énergie.

Cette logique doit être rapportée à tout type d’objet, il faut utiliser la valeur des biens au maximum, mais d’autant plus dans le cas des équipements électroniques. En effet, au sein des ordinateurs notamment, les composants sont extrêmement nombreux donc recyclables seulement en fractions très divisées et avec une forte perte de ressources (un ordinateur recyclé ne peut devenir un autre ordinateur identique) ; ces composants sont aussi constitués d’une multitude de matières rares et dangereuses, difficiles à traiter, et qui risquent de générer des résidus toxiques dans l’environnement ; et enfin le réemploi évite la production de nouveaux appareils et donc évite une utilisation supplémentaire de ressources.

La philosophie émergente « du berceau au berceau » semble pertinente et bien imagée : empêcher que les produits connaissent « la tombe » en leur redonnant plusieurs vies, et tendre vers un idéal où le principe même de déchet disparait.

Réparons, usons nos appareils jusqu’au bout. Cet ordinateur qui ne vous semble plus assez performant n’est pas en fin de vie, il possède encore une grande valeur qui pourra certainement satisfaire des populations dans le besoin.

Article: Mael Houyau

Publicités

C’est le temps des fêtes !

Vous souhaitez vous faire plaisir avec un bel ordinateur pour Noël ? Voila qui est parfait ! Toutefois avant de jeter votre vieux PC qui marche encore, donnez lui une seconde vie en l’apportant à Micro-Recyc, qui se fera un plaisir de le remettre à neuf et de l’envoyer dans des écoles, universités, des pays du sud. Ces derniers ont de gros besoins mais ils n’ont pas forcément les moyens de s’équiper adéquatement financièrement. et cela s’applique aux produits informatiques en général (imprimante, scanner, écran…) En procédant ainsi cela permet d’agir à deux niveaux, le premier est écologique puisqu’il permet d’éviter le démantèlement des pièces et de finir dans les sites d’enfouissements, source dramatique de pollution. Le deuxième niveau est une portée sociale puisque les ordinateurs sont des outils qui aident les élèves dans leurs scolarités en Haïti, Afrique, et à Cuba. De plus notre activité permet aux jeunes québécois et aux immigrants de pouvoir bénéficier d’expériences significatives facilitant l’intégration du marché du travail. Ah j’oubliais vous bénéficiez en plus d’un reçu d’impôts équivalent à la valeur marchande de votre matériel lorsque vous nous apportez votre vieux PC ça c’est le triple effet « Recyc cool ».

Micro-Recyc-Coopération est situé au 7000 Avenue du Parc à Montréal – Québec – tél : (514) 227-5776 info@microrecyccoop.org – Nous vous invitons à visiter notre site internet

Recycler avec imagination !

Un belle collecte à Québec

Près de 55 ordinateurs et 40 écrans ont été récupérés auprès du Centre professionnel de Limoilou à Québec. Cette opération n’aurait pu être possible sans l’implication active de deux de nos fervents bénévoles Lucille Saint Hilaire et son conjoint Bernard Le May. Ces derniers récoltent régulièrement depuis maintenant environ 5 ans du matériel informatique pour en faire bénéficier notre organisation. En final ce sont des écoles universités, et organismes des pays du sud qui bénéficient des ordinateurs récupérés et mis à neuf par Micro Recyc.

Il nous semble essentiel de rappeler que tout cela n’est possible uniquement grâce aux nombreux dons matériels reçus de la part des entreprises et bien sur des particuliers comme Lucille et Bernard. Nous n’avons pas comptabilisé les innombrables dons en matériel reçus grâce à notre couple de donateurs depuis 5 ans;  mais cela en représente suffisamment pour remplir un paquet de camions ! Mais ce qui est le plus surprenant lorsque l’on fait remarquer à Lucille combien son geste  est important (d’un point de vue social et environnemental) cela  fait juste sourire notre donatrice comme si ça allait de soi et que le don était une évidence. Rappelons également qu’en plus de récupérer le matériel Lucille et Bernard ont souvent fait le trajet depuis Québec pour livrer les collectes dans nos locaux à Montréal ce qui représente près de 3 heures de route…

À Micro Recyc on se demande souvent comment remercier nos donateurs, bénévoles, cette question a grandement inspiré cette modeste rubrique dans notre blogue en attendant de trouver de nouvelles idées pour honorer nos « anges ». Un grand merci à Lucille d’inaugurer cette nouvelle rubrique ! Voir ci dessous les photos.